Browsing All posts tagged under »Taffanel«

Jackie Taffanel, Tact

février 3, 2012

0

Avec Tact !, création de Jackie Taffanel à la Chapelle, on a renoué avec quelque chose. En effet, depuis le départ de la compagnie vers Perpignan (et cela remonte à 10-12 ans, non ?), 1 : nous n’avons eu que très peu l’occasion de voir les pièces de Jackie ; 2 : encore plus rarement […]

Ainsi que Taffanel, ce vendredi, à Ganges

novembre 23, 2011

0

envoyé par Maïa JANNEL (chargée de diffusion / communication) Cie Taffanel 278 avenue de l'Europe 34170 Castelnau-le-Lez 04 67 52 32 65 06 76 28 68 31

Story of B ; Namjin Kim

juin 24, 2011

0

Les débuts de Mouvements sur la ville 2011 auront vraiment été tonitruants. On a déjà dit beaucoup de bien de Stephanie Tiersch à la Salle 3. Mais la proposition concommitante à l’Atelier était tout autant intéressante. Il faut dire que Nanjin Kim est lui aussi un chorégraphe important, même si la grosse différence est qu’il […]

Une semaine Taffanel

mai 23, 2011

0

Cela se passe au Vigan. Une semaine de danse contemporaine au château d’Assas Le conseil général du Gard propose du 23 au 28 mai au château d’Assas une semaine de danse contemporaine composée d’ateliers, de classes de maîtres (masterclass !) et de spectacles. Carte blanche est donnée aux chorégraphes Jackie et Denis Taffanel. Cette manifestation […]

Jackie Taffanel (Tact)

avril 8, 2011

0

Je viens de Castelnau le Lez, où j’ai vu une répétition publique de « Tact« , pièce pour 2 danseuses. J’ai bien aimé l’ambiance générale, du fait que les deux danseuses prenaient plaisir à ce qu’elles faisaient. Ceci dit, il y avait en tout et pour tout 15 jours de travail spécifique sur la création. Cela devrait […]

Denis Taffanel

juillet 1, 2010

0

Denis offre un moment poétique (à Castelnau-le-Lez). Il est clair que ça ne peut pas plaire à tout le monde, puisqu’il s’agit d’une danse poétique ou d’une danse faite poésie… mais où le danseur prend la parole, situant son corps à l’intérieur d’un univers, au lieu de créer cet univers avec son seul corps… Évidemment, […]